QUI SOMMES-NOUS

L'origine de SATO provient de collaborations entre des acteurs sociaux de la ville de Brest agissant pour l'accueil et l'accompagnement des personnes en difficultés d'insertion.

Dans les années 80, les ruptures et les processus de désaffiliation s'accentuent, du fait de la crise économique qui provoque une montée importante du chômage et marginalise un bon nombre de personnes, adultes comme jeunes. Des acteurs sociaux en France, en Bretagne et en Finistère initient la mise en place de structures offrant des activités et du travail pour lutter contre les décrochages et ramener des publics exclus de l'emploi, dans les sphères de l'économie.

En 2016, les effets de la mondialisation, les mécanismes nanciers et l'inégalité de répartition des richesses, les phénomènes d'urbanisation et de ségrégation sociale produisent des situations de pauvreté. La concentration des emplois dans les zones de richesse, les transformations des circuits de production et des marchés qui impactent les activités des entreprises, sont reconnus comme facteur de ruptures et d'absence d'employabilité.

Fidèle à son origine, le groupe SATO dans ce contexte, renouvelle ses engagements face aux enjeux de l'exclusion en positionnant l'insertion comme levier de cohésion sociale et de développement économique, sur le registre des politiques de l'emploi.

Acteur sur les territoires, en lien avec les publics fragilisés dans leurs appartenances sociales, en relation constante avec les instances publiques, le monde des entreprises et le tissu associatif, le groupe SATO assure le développement d'une diversité de services et fait ainsi de l'insertion par l'Activité Économique une réelle passerelle entre les milieux et les personnes. Tel est l'enjeu majeur de ses engagements.

Le groupe SATO, au sein des réseaux de l'insertion et sur les territoires, prend rendez-vous, comme par le passé pour innover et adapter ses structures, ses processus d'intervention, dans les dynamiques de solidarités.

Par elles, s'affirment l'exigence du maintien des liens sociaux, de production d'activités économiques profitables à l'emploi, de reconnaissance des capacités des personnes à agir.

L'adaptation aux évolutions du contexte social et économique caractérise la présence de SATO aux territoires et aux publics.


Le groupe SATO propose une démarche axée sur le retour à l'emploi par des activités de production et génère des processus ouvrant de nouvelles possibilités d'accès au monde du travail.

La recherche de l'innovation, en prenant en compte les transformations qui s'opèrent du point de vue des métiers, de la vie des entreprises et des systèmes de gestion demande de reconnaitre ces mutations pour investir de nouveaux espaces et initier de nouvelles formes d'action.

groupe sato insertion professionnelle bretagne

QUELQUES DATES

  • 1984

    Opération Jus d’Orange. Les associations se regroupent pour l’insertion et la réinsertion des personnes en difficultés.

  • 1985

    Création juridique du SATO (Service d’Aide par le Travail Occasionnel), association loi 1901, par un collectif de participants.

  • 1986

    Démarrage des activités de mise à disposition de personnel dans le cadre de la circulaire N°44 du 10/09/1979 relative à l’organisation du travail des handicapés sociaux. Embauche du premier permanent qui gère les emplois et le traitement administratif de ces activités.

  • 1987

    Délivrance de l’agrément Association Intermédiaire par la DDTEFP et partage des activités entre le Service Intermédiaire (mise à disposition de personnel chez les particuliers, dans les associations, collectivités publiques et chez les agriculteurs) et le Service de Placement (mise à disposition dans les entreprises).

  • 1990

    Mise en place de chantiers d’insertion pour les bénéficiaires du RMI, chômeurs de longue durée qui ne peuvent pas, dans un premier temps, accéder à l’activité de mise à disposition. Création de TRIBORD avec EMMAÜS et l’IBEP.

  • 1993

    Création de SATO Intérim, Entreprise d’Intérim d’Insertion, reprenant l’activité du service de placement du SATO. Dans le même temps, l’Association Intermédiaire prend le nom de SATO Relais afin de la distinguer de SATO Intérim. Création du Groupement d’Intérêt Économique CO.BR.EM (Collectif Brestois pour l’Emploi) afin de gérer les différentes structures du SATO.

  • 2006

    Création d’Océanplus, Entreprise d’Insertion dans le monde maritime.

  • 2008

    Le Lieu d’Accueil vers l’Emploi évolue et devient ICEO (Informer, Accompagner vers l’emploi).

  • 2010

    Création de la Société Civile Immobilière COBRIMMO entre l’IBEP, SATO et TRIBORD, structure propriétaire du 7, rue de Vendée à Brest.